Navigation | L’imposture du 8 mars : femmes arrêtez de vous mentir !

L’imposture du 8 mars : femmes arrêtez de vous mentir !

dz.jpg

Il est de ces soirs, sombres et moroses, de ces journées interminables, éternelles de douleur et de désespoir quand on voit son pays sombrer lui aussi, dans la dépression.

En temps normal, on presse le pas pour rentrer chez soi, se mettre au chaud et se reposer mais aujourd’hui, en parcourant les réseaux sociaux, il m’était impossible de m’endormir, comme une brute, complice d’une barbarie cérébrale et d’une agonie des valeurs.

Ce matin, j’ai vu des scènes choquantes sur le net, des terroristes qui tuaient des innocents, au nom de l’Islam,  leur islam pas le nôtre. Nous n’avons aucun point en commun avec ces créatures qui font l’exception de la citation : rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme car ces crapules ne sont autre que gâchis de chair d’os , de tissus sanguins et de muscles.

Le soir, j’ai encore vu un cauchemar, des vidéos de parodie de la journée mondiale des droits de la femme, des tweets moqueurs, des statuts ironiques résumant le 8 mars, à une journée ridicule de défilé de diarrhées verbales et d’excréments d’idées.

Comment osent-ils rabaisser la femme ? Comment osent-ils résumer la femme à un bouquet de fleur et une demi-journée chômée ? Comment peuvent-ils imaginer que cela peut nous faire plaisir…

Je ne veux plus fêter le 8 mars, car cette journée est devenue tout sauf la célébration des droits féminins, la consécration d’un combat qui a duré des années. Cette journée était censée célébrer la fin de l’esclavage moral des femmes, la fin de la discrimination sexuelle, la fin des femmes objets, des femmes battues, violentées, terrorisées et sous-estimées. Au lieu de cela, cela devient un jour où on offre des fleurs et où l’on n’hésite pas à se moquer de cet être jugé toujours aussi ‘ faible’.

Nous sommes en 2016 et certains hommes se sentiraient nus si ils avaient à complimenter une femme pour un travail bien accompli, pour une idée brillante ou pour une belle leçon de courage, leur esprit claustrophobe les empêche de voir plus loin que ces courbes et ses grains de beauté, occasion en or pour faire sortir la bête qui sommeille en eux…

En 2016, il y a encore des femmes qui passent leur vie à rêver d’être la ‘femme de quelqu’un’, qui rêvent de trouver le prince charmant ou résument la réussite sociale à un ‘bon mariage’ souvent de raison..

Il y a encore des femmes qui se soucient plus de leur apparence que de leur savoir et de leur culture, qui ont honte de dire je ne connais pas ‘Gucci’ mais qui n’ont pas honte de dire : ‘ c’est qui Pearl Buck’ ?

Il y a encore des femmes qui croient que l’homme c’est un peu comme la lampe d’Aladin, et qui conjuguent leurs verbes d’actions en fonction de l’homme,  à ses temps et à ses modes à lui..

Ces femmes qui pleurent car leur mari les a trompé mais qui ne pleurent pas quand leurs fils deviennent des délinquants, des ratés, des résidus sociaux..

Ces femmes qui vivent pour les autres, qui ne laissent rien après leur passage et qui ont peur de leur ombre, qui ont besoin d’un statut, d’une étiquette et d’un bouclier pour affronter la vie…

Ne soyez pas stupides mesdames, ne soyez pas frivoles jeunes filles ! Fermez vos trousses de maquillages et ouvrez vos livres, peu importe qui en est l’auteur, la taille du livre ou le nom de la maison d’édition, lisez pour exister, lisez pour faire peur à la vie et ne pas avoir à l’affronter..

Ne soyez pas superficielles, dévoilez vous au monde : vos idées, vos pensées, vos réflexions, vos peurs et vos faiblesses.

Cessez de croire que votre vie dépend d’un homme, qui soit il et faites en sorte que lui, ne peut vivre sans vous, votre douceur, votre intelligence et votre charisme, votre force aigre-douce et votre hargne brulante quand nécessaire est. Il y a vraiment une reine en chacune de vous, celle qui pousse la poussette de son bébé sous la neige, celle qui attend son mari après une dure journée de boulot, la nauséeuse qui va mettre au monde, une magnifique princesse noire ou rousse, la ménagère qui range soigneusement les livres de ses enfants, la battante qui n’a jamais cessé d’impressionner par son courage et sa résistance, il suffit de la trouver et lui faire toujours porter sa couronne invisible. Dans mes deux pays, les femmes sont belles, fortes et incroyablement courageuses mais certaines n’ont pas encore su trouver cette reine, en pensant bêtement que c’est aux hommes de leur entourage de le faire.

La gente féminine, doit plus que jamais se serrer les coudes et se surpasser, quand je me rappelle de la citation de Tolstoï : “Femmes, c’est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde”, J’ai envie de le corriger et de lui dire non Léon ; les femmes sont l’origine même du monde, les femmes sont le monde, le monde est les femmes.

Surpassez vous pour faire un monde meilleur, des enfants plus intelligents, plus forts,  pour adoucir les mœurs et faire de l’enfer dans lequel nous vivons, un monde meilleur avec plus de justice et  plus d’amour.

Battez vous mesdames, du matin au soir et même pendant vos rêves : dépensez vous, étudiez, travaillez, aidez, apprenez tout ce que vous pouvez apprendre : même à porter des armes et continuez à sourire de toutes vos forces même lorsque vous pensez que tout va au plus mal et que la vie vous a joué un mauvais tour, car je vous le dis, il n’y a que vous qui pouvez faire peur à la vie.

Il n’y a que votre beauté, votre détermination, votre intelligence et votre merveilleux sourire qui peuvent nous sortir de la crise.

Plus important encore, comprenez que ce que j’ai vu ce matin, résulte de ce que j’ai vu le soir : quand la femme est malheureuse elle ne peut qu’enfanter des inconscients faciles à manipuler et à transformer en Dracula.

On arrêtera le cancer du terrorisme, lorsqu’on connaîtra réellement, la valeur de la femme.

Aux merveilleuses, je ne vous dirai pas bonne fête, je n’y crois plus.

M.E.B

khayt.jpg




Filed by managerwoman at mars 7th, 2016 under Société

Blogroll



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 18 articles | blog Gratuit | Abus?